• Tristesse et haine

     

    Cette nuit, j'ai allumé la télévision. Moment d'insomnie et j'ai vu l'information de ces deux attentats. Autant dire que là, ma nuit était vraiment finie.

    J'éprouve de la colère envers tous ces politiques qui foutent la merde entre pays et ne sont jamais visés. Toujours, et malheureusement, il en a toujours été ainsi, ce sont toujours les braves gens, le peuple qui paie.

    Après une semaine de labeur, on se dit que l'on va se passer une p'tite soirée, seule, en amoureux ou entre amis et puis, pire que la foudre, ça vous frappe.

    Mon cœur saigne car je pense à tous ces gens, la famille, les amis des victimes. Ils ont frappé là où on s'y attendait le moins. Dans cette petite rue mais non loin du stade (apparemment).

    J'ai une pensée pour tous en ce week-end et pour les jours à venir.

     Mais je vomis sur ce journaleux, daniel psenny du journal "Le monde" qui du haut de sa fenêtre filme, voit les gens blessés, peut-être morts pour ceux qui sont emmenés par des personnes qui les tirent. Filme, continue de filmer.

    A ce journaleux pas courageux et fier de sa vidéo je lui crie "Crève charogne, va au diable".

    Qu'attend-t-il  derrière son putain d'appareil que la femme qui tient bon à la fenêtre tombe ? Que ceux qui s'enfuient tombent sous les tirs ou autres... Misérable vermine.

    Pas même le courage de descendre pour filmer dans la rue. Non, le psenny, y reste à sa fenêtre dans son p'tit appart comme un gros dégonflé qu'il est. Il sait ce qu'il se passe. N'importe qui l'aurait deviné à entendre le bruit et à voir ce qui se passait dans la rue. Mais le psenny filme, filme, filme. Ce n'est pas qu'il n'a pas l'idée d'aller aider, de porter secours. Non, c'est qu'il est bien dans son cocon et qu'il ne risque rien. Ah ! il est content la grosse fiote de psenny, sa vidéo va être regardée. Peut-être aura-t-il une p'tite récompense ce grand déculotté ?

     Je ne mets pas le lien de sa vidéo pour lui faire plaisir? Non. Seulement pour vous montrer à quel point les gens sont lâches lorsqu'ils ne se trouvent pas pris dans les mailles du filet.

    http://www.bvoltaire.fr/videos/video-non-censuree-de-lattaque-au-bataclan,219095?mc_cid=e304a09fbd&mc_eid=8995a077b7

    Une partie de mon cœur saigne en pensant à toutes ces personnes et l'autre partie est rouge de rage et de haine envers des individus tels que ce psenny.

    Il m'est difficile de souhaiter un bon week-end ou un bonne journée. Ne pas m'en vouloir.

    Je ne regrette qu'une chose : de ne pas avoir ce psenny devant moi.

     

     (Si des fautes se sont cachées et n'ont pas voulu que je les voient. N'hésitez pas. )

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Ils sont de retourPour eux »

  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Novembre 2015 à 13:45

    ne laisse pas la haine entrer dans ton coeur

    tu deviendrais toi-même une source du mal.

      • Samedi 14 Novembre 2015 à 14:01

        C'est ce que je me dis aussi. Alors, à soixante balais, je me dis que je suis bien dans mon trou... mais parfois, j'aimerai bien avoir les gens en face. Et cette haine cette colère, je l'élimine en tapant dans le sac de son. Comme me disait mon mari "Tu ne changeras pas le monde".

    2
    Samedi 14 Novembre 2015 à 15:04

    ah oui Marie Jo , on a vu ça à la télé !  mais pour faire buz  il y en a qui sont près à tout !!  sans aider les autres !!   et +++ !!!  ????    je suis outré !!!   bisous  

    je suis triste et abasourdi par tous ces attentats à Paris cette nuit  !  

    je viens de l'apprendre ce matin ! ??

    une pensée pour toutes les victimes et leurs familles ... !!!  

    3
    Danielle
    Samedi 14 Novembre 2015 à 15:09

    Daniel Psenny, journaliste au monde : oui il a filmé ces horribles scènes et cet épouvantable massacre, ces gens fuyant en hurlant, terrorisés, mais ce que tu dis de lui n'est pas juste, loin s'en faut. Il s'est précipité dans la rue pour porter secours aux blessés au risque de sa vie, il a sauvé un blessé mais a pris une balle dans le bras et tout en perdant son sang en abondance il a continué malgré son bras paralysé. Alors comme dit Kas ne te laisse pas envahir par la haine et surtout n'affirme pas que ce journaliste manque de courage, peu de gens auraient fait ce qu'il a osé faire, ne lui dis pas "crève charogne ni sale vermine", il ne mérite pas tes insultes, il inspire le respect. C'est plus facile de dire : "j'y serais allé" que de descendre vraiment pour porter secours. Ce Monsieur n'est ni lâche ni déculotté, il est courageux ! Voilà MariJo, je suis trop franche pour te cacher ce que je pense vraiment, je suis pleine de révolte devant ces événements horribles, mais il faut que les choses restent claires et justes. C'est pourquoi je me permets cette mise au point tout en précisant que bien entendu je ne connais absolument pas ce journaliste, que je ne lis pas Le Monde non plus. Simplement il m'est difficile d'accepter qu'on annonce de fausses informations et qu'on accuse les gens à tort. J'ai trop de respect pour la dignité d'autrui ! J'espère que cette mise au point ne te choquera pas. Danielle

      • Samedi 14 Novembre 2015 à 18:48

        Bonsoir Danielle,

         J’ai lu et relu votre écrit. Donc ma réponse a bien été réfléchie et non écrite au retour.  

         En allant sur le journal du monde, avant que je ne fasse ma page, oui, j’ai bien lu ce que vous écrivez. Ce journaleux raconte son récit. Mais pour moi, tant que l’on ne me montrera pas la véracité de ces faits, je maintiens mes écrits. Que l’on me démontre réellement que j’ai tort et là, je présenterai mes excuses. Je sais reconnaitre lorsque mes torts.

         Pour moi, il a rattrapé son manque de courage par ce qu’il a dit. 

         Sa vidéo dure exactement 2mn47s. Savez-vous ce que ce temps représente pour ceux qui sont en danger. Une éternité. 2mn47s, c’est peu certes mais dans de telles circonstances c’est énormément de temps ; c’est long, très long. Et ce temps, il aurait pu le consacrer en allant dans la rue. C’est ce que j’aurai fait. (Et ne me dites pas que c’est facile de dire cela ; car je sais ce que je vaux).  Je suis une femme certes, mais habituée aux coups. Les balles etc… qui sifflent, s’il faut venir secourir j’y vais. Quitte à y laisser ma vie. La vie m’a appris et forgée. 

         Mais nous savons tous que c’est auxquels qui aura la une. Tout comme dans les politicards, il y a belle lurette que je ne crois plus aux écrits des journaleux.  Là aussi par expérience.

         Sachez que tous journaux subventionnés sont bâillonnés.

         J’ai bien fouillé pour trouver quelque chose sur ce journaleux. Il sort à la une, lorsque l’on tape son nom. Pas de quoi être fier. Ensuite, il est sur Twitter avec comme avatar : Humphrey Bogart… bof, je veux bien. Mais rien ; je n’ai trouvé rien d’autre. Peut-être se montrera-t-il à la télévision. Mais pour l’instant, les infos chez moi, vont être oubliées pendant un certain temps. Au cas, où il apparaitrait, vous pouvez me le signaler. C’est avec plaisir que je suivrai ou retrouverai sa participation sur Internet.

         Non, votre mise au point ne me choque pas. Vous avez le droit de vous exprimer tout comme moi.  C’est votre avis et moi, j’ai le mien. Mais n’oubliez pas que 2mn47s dans certains cas vaut une éternité.

    4
    Samedi 14 Novembre 2015 à 15:21

    tout le monde il est beau tout le monde il est gentil...

    surtout pas d'amalgame! comme ils disent ces journaleux entre autres.

    Mais certains en sont crevés. Et comme dit la pub c'est pas fini, malgré les moulinets de ces politiciens pourris.

    Moi j'ai la haine en moi. Que le Dieu des chrétiens me pardonne.

    dominique

      • Samedi 14 Novembre 2015 à 18:42

        Je ne peux pas demander au Dieu des chrétiens de me pardonner d'avoir de la haine. Je n'ai pas de religion tout comme je n'ai aucun parti politique.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Samedi 14 Novembre 2015 à 15:23
    nays&

    oui Marie JO

    terrible terrible drame  le pire c'est qu'il y en aura encore d'autre leur détermination est profonde, hélàs nos dirigeants n'ont pas les couuuiii.....pour allez sur place les anéantir !

    j'ai vu la vidéo aussi ce matin..mais je n'ai pas éprouvé ce que tu as ressenti..a propos du journaliste..il a filmé c'était son rôle ce qui m'a frappé c'est que pendant ces longues minutes pas une ambulance en vue pas une voiture de police en vue ! ça ça m'a interpellée

    bises *


      • Samedi 14 Novembre 2015 à 18:57

        Tu sais les dirigeants ne sont jamais sur le terrain. Il sont dans leur forteresse à l'abri de tout. Je suis même convaincue que l'Elysée et autres sont depuis longtemps très bien protégés. Tu sais depuis le Général de Gaulle, on ne peut pas dire qu'ils aiment leur pays comme le crient certains. Peut-être encore Pompidou mais la suite...

        Non, je ne me suis pas demandée où était la police, les ambulances. J'ai été outrée par son comportement. J'ai bien eu du mal à regarder jusqu'à la fin et cela pour voir combien de temps il avait filmé. Et en t'écrivant, je pense seulement que j'aurai pu pointer ma souris à la fin et j'avais le temps qui s'affichait. Je n'y pense qu'à cet instant.

        Bises.

    6
    Samedi 14 Novembre 2015 à 17:34

    cela est horrible bise raymonde

      • Samedi 14 Novembre 2015 à 19:01

        Toutes les guerres sont horribles mais je crois que celle-ci sera la pire. Car l'ennemi est fort et déterminé. Ce sont des barbares.

        Bise.

         

    7
    Danielle
    Samedi 14 Novembre 2015 à 20:34

    Merci de me répondre, oui je crois que les blogs sont faits pour laisser la parole à tout le monde et permettre à chacun de s'exprimer quelles que soient ses opinions. Personnellement mes écrits sont toujours spontanés et j'exprime sans retenue ce que dicte mon coeur (et ma tête), sans brouillon ni préparation, c'est ma façon d'écrire, je réagis selon mon ressenti immédiat. Ce journaliste est apparu aux infos de midi sur TF1 et France3. Il est soutenu par des secouristes et conduit vers l'ambulance, le bras en sang et la main abîmée. Bien entendu les images ont été tournées cette nuit. Ce soir à nouveau elles ont été diffusées sur les mêmes chaines ainsi que les interventions des secours. Ce n'est pas de la comédie, il suffit de regarder cet homme. Il a été opéré ce matin ! Voilà c'est une précision que je tenais à apporter. Il y a encore des gens courageux, même si je ne doute pas de ta détermination... malheureusement ce sont toujours les innocents qui sont les victimes de ces actes de barbarie ! Voilà la précision que je tenais à apporter concernant ton article qui me semble injuste par rapport à l'attitude de cet homme, et quand je pense quelque chose, je l'exprime tout simplement. Danielle (je te lis chez Pinson)

      • Samedi 14 Novembre 2015 à 23:12

        Ce que je veux dire par écrite non au retour est que je lis plusieurs fois ce à quoi je réponds et fais attention à ce que j’écris de façon à ne pas faire de confusion et surtout aussi afin de corriger d’éventuelles fautes d’orthographe.  Mais, je ne cherche pas à ce que je vais écrire. Je viens de relire ma réponse à ton premier commentaire et vois-tu j’ai écris « je sais reconnaître lorsque mes torts ». Le « Lorsque » est en trop et je n’aime pas. Mais bref, là n’est pas le sujet.

        Je suis allée voir les infos de TF1 de ce midi en replay suite à ta réponse. Effectivement, ce journaliste apparait blessé.  Je reconnais que non seulement j’ai eu tort mais que ton intervention m’a fait prendre conscience de mon erreur ;  j’aurai dû intervenir autrement. Ne pas me précipiter et attendre un peu plus.  Je m’en souviendrai pour d’autres fois.

        Mais il est vrai que je n’ai pas regardé les infos ? J’en avais assez vu la nuit passée.

        Je reconnais mes torts par rapport à mes écrits sur ce journaliste et présente mes excuses. Mes écrits étant posés, je ne les retire pas. Ils resteront. J’assume ce que j’écris et dis. Je déteste la lâcheté.

        J’accepte tous les avis. Tu peux donc les exprimer avec moi. Je ne serai pas fâchée.

        Une dernière fois, toutes mes excuses pour ces mots insultants envers ce journaliste et merci de m’avoir démontré mon erreur ou plus exactement ma faute.

        Si tu viens de chez pinson, alors je vois qui tu es. Enfin façon de parler car je suis les commentaires. Et vous êtes quelques unes qui attirent mon œil par vos commentaires que j’apprécie beaucoup et qui parfois sont un peu compliqués pour moi. Il me faut donc les relire et ce plusieurs fois. Car j’aime bien comprendre ce que je lis.

        Ton intervention me fait du bien au cœur car ce journaliste m’avait mis encore plus haine et lui en voulait autant qu'à ces barbares.  Merci à toi.

         

         

         

         

         

         

         

      • Samedi 14 Novembre 2015 à 23:45

        J'ai oublié de dire que je maintenais malgré tout mon avis concernant la durée de la vidéo. Il aurait pu agir avant. car 2mn47s dans cette situation c'est une éternité.

        Mais ceci dit, je ne conteste pas mes torts ni ne renie mes excuses.

    8
    Samedi 14 Novembre 2015 à 23:11

    oui c'est vraiment horrible de voire tout ce carnage.Je pleure les morts et aussi sont qui on vécu ça et qui s'en sortent Ils seront marqués à tout jamais

    Gros bisous Marie-Jo

      • Samedi 14 Novembre 2015 à 23:34

        Je suis très touchée aussi tu sais. Mais, lorsque je pense à ces personnes qui en sont ressorties, je ne vais pas me plaindre car elles, elles l'ont vécu et comme tu l'écris, elles sont marquées à vie.

        Je suis très sensible à tout ce qui touche les gens. J'ai de la haine envers les politiques qui nous ont fait en arriver là. Ainsi que les associations qui défendent ces gens. 

        Une chose me console, c'est que je ne vote pas et je suis contente de n'avoir jamais mis de requin sur le trône. Lorsque tu écoutes les gens, beaucoup n'ont pas voté pour eux. Ils n'ont même pas le courage de leurs actes. Comme s'ils étaient arrivés à la présidence par l'opération du Saint Esprit.

        Hélas, ce n'est que le début. D'autres s'en suivront. Ces fous de guerre, ces assoiffés de sang sont des barbares. Ces fanatiques sont près à tout et nous le montrent bien.

        Tendres Bises Nicole.

    9
    Danielle
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 09:37

    Bonjour Mari Jo, ta réponse à mon deuxième commentaire me réconforte et je t'en remercie car tu sais reconnaître tes erreurs et tu as le courage de l'écrire, la franchise est une qualité que beaucoup n'ont pas malheureusement ! Tout est clair maintenant et c'est bien ainsi car s'il y a deux choses que je déteste ce sont le mensonge et l'hypocrisie, ceci dans tous les domaines. Moi aussi j'ai eu une enfance et une jeunesse pas faciles mais ça m'a inculqué des valeurs que je ne renierai jamais ! Je les ai transmises à mes enfants ou du moins j'ai essayé... et j'assume également tout ce que je dis ou écris, même si mes paroles sont parfois... abruptes ! Merci de ta réponse et passe une bonne journée. Danielle

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 14:47

        Bonjour Danielle, 

        La dureté de ma vie  depuis ma naissance m'a appris ses bases, ses valeurs. Honnêteté, sincérité, respect et tout le reste.

        J'ai eu tort et le reconnaître, je ne vois pas cela en acte de courage mais comme un acte normal. En face des gens si j'ai eu tort, je m'excuse.  Le mensonge me met dans une grande colère. Je préfère la vérité même si parfois elle fait mal ou voire même très mal au le mensonge. Et je déteste aussi l'hypocrisie qui est, de nos jours, ancrée dans beaucoup de personnes.

        Aussi, je voulais te dire que lorsque j'écris que je sais ce qu'est les balles qui sifflent, je ne veux pas dire que je viens de ces pays où la guerre fait rage. Non, je suis bien française de pure souche, née en Bourgogne et d'origine bretonne. Je suis tout simplement victime....

        Malgré ce terrible drame, je te souhaite un bon après-midi.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :